L’homme parapluie

Publié par nathalie le

Un événement est venu bouleverser la joie de votre enfant ? Il semble depuis, être triste ou constamment en colère ? Vous constatez qu’il a tendance à se replier sur lui-même, qu’il ne veut plus jouer avec ses amis ? Parfois, il arrive que l’enfant traverse un moment difficile, une période émotionnellement compliquée et qu’il ne sache pas comment y faire face. Alors, il est important de l’accompagner afin qu’il puisse mettre des mots sur son mal-être. L’homme parapluie peut justement être un bon support dans cette démarche. Découvrez comment.

Format : 230 x 310 mm
Âge : Dès 5 ans
Nombre de pages : 40 Pages
Parution : 4 Septembre 2013

Auteur : David Sire

Illustrateur : Thomas Baas

Editeur : Sarbacane

Un moment difficile

“Quand il est né, Ploc avait une tête normale d’homme normal. Et puis la pluie est arrivée…”

La métaphore de la pluie

Dans cet album, il est question d’un homme, Ploc. Un jour, sans trop savoir pourquoi, il se sent triste. L’auteur utilise ici, la métaphore de la pluie pour montrer l’état émotionnel du personnage principal. L’enfant va ainsi comprendre, que c’est en quelque sorte, sa météo intérieure. L’illustrateur vient bien sûr en complément, joliement illustrer l’idée. Dans la méditation, on utilise aussi, souvent ce terme. L’enfant apprend de cette façon, à regarder à l’intérieur de soi. Cette méthode lui permet de mettre des mots sur ce qu’il ressent, dans l’instant. Tout au long de l’album, l’auteur joue habilement avec les mots pour alimenter cette analogie.

La stratégie de défense

Ploc à la bouche à l’envers. Il n’est pas content. L’auteur et l’illustrateur montrent là, les émotions négatives qui traversent le personnage. Complètement trempé, il décide alors, pour se protéger de cette pluie qui le submerge, de devenir un homme-parapluie. Avec cette stratégie de défense, il se renferme sur lui-même. Il devient imperméable. Ploc ne laisse plus rien l’atteindre. Et se durcit émotionnellement. “Il écoutait son coeur sécher”. C’est ainsi, qu’il finit par se sentir seul.

intérieur-l'homme-parapluie

La rencontre

Un jour, pourtant, il rencontre une personne. Mais cette dame est comme lui. Elle se protège aussi. Alors, ça ne peut pas marcher. Il se referme et s’enfuit. Il est alors encore plus mal. C’est la tempête à l’intérieur de lui (analogie de la tempête émotionnelle).

“Ploc est emporté. Tête beignoire où les poissons questions se déchainent.”

tête-baignoire-l'homme-parapluie
tête baignoire-l’homme parapluie

Mettre des mots sur son mal-être

Puis il se libère en pleurant. En laissant échapper deux petites gouttes salées. Il libère ses émotions. Il voit que ça lui fait du bien alors, il se penche et s’épanche. Analogie avec le fait de parler. Il se sent alors léger, soulager. Il regarde droit dans les yeux les nuages et leur dit adieu.

Ploc-s'épanche-l'homme-parapluie

L’enfant peut s’identifier

Dans cet album, l’enfant malheureux pourra s’identifier au personnage et comprendre ainsi, que la parole est très souvent salvatrice.

Si vous vous intéressez à l’art et que vous voulez en faire profiter votre enfant, cet album est aussi l’occasion d’évoquer avec lui l’oeuvre de René Magritte. En effet, cet album rappel fortement un certain tableau nommé
Golconde, aux couleurs similaires et au thème commun.

golconde-magritte

Pour découvrir un autre album faisant référence à un artiste, c’est .

Comme vous le savez peut-être, je participe au programme d’affiliation d’Amazon. Alors si vous voulez vous procurer l’album et soutenir d’une pierre de coup ce blog, c’est par ici. 😉 Merci.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  • 1

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.