Mon cerveau ne m’écoute pas

Publié par nathalie le

Comprendre et aider l’enfant dyspraxique :

Ècrit par Sylvie Breton, maman d’un enfant Dyspraxique et France Léger Ergothérapeute, voici un ouvrage Québécois, fort de deux expériences sur ce Trouble du Développement de la Coordination parfois bien difficile à concevoir. C’est tout l’objet de ce livre. Comprendre et aider l’enfant Dyspraxique, un enjeu qui concernent beaucoup de parents, enseignants et professionnels spécialisés.

Édité pour la première fois en 2007 aux éditions du CHU Sainte-Justine, c’est l’édition récente que je vous présente ici.

La Dyspraxie : De quoi s’agit-il ?

La Dyspraxie, aussi appelée Trouble du Développement de la Coordination est un trouble de la planification et de la coordination des gestes dirigés vers un but précis. Soit littéralement, Dys : Dysfonctionnement et Praxie : Action. C’est un trouble du “comment faire”. On parle d’atteintes sensorielles, motrices, perceptuelles et organisationnelles.

Les principales conséquences sont, une lenteur d’exécution dans les gestes et un manque d’autonomie.

Les garçons sont en majorité concernés et elle toucherait environ 6% des enfants de 5 à 12 ans. De part le fait que ce soit un trouble développemental et qui plus est, un handicap invisible, il est généralement difficile à détecter avant la scolarisation.

Aussi, comme un trouble Dys n’est jamais seul, il est souvent accompagné de Trouble Déficitaire de l’Attention et généralement associé à d’autres troubles d’apprentissages tel que de la Dyslexie.

Réalité et défis des enfants atteints de dyspraxie

Dans la grande majorité, le dyspraxique s’exprime très bien mais, vie un combat souvent sans fin pour traverser sa journée.

Pourquoi ?

Pour effectuer un geste, une série d’étapes au niveau cérébrale est nécessaire. Ce sont des d’actions appelées “praxies”. Ces praxies (actions ordonnées vers une fin) ne sont pas innées. Elles se développent, mais nécessitent la capacité, dans l’ordre, de concevoir, planifier et exécuter. C’est la base de l’organisation motrice.

Capacité à concevoir : L’idéation

La première, appelée idéation, signifie l’idée que l’on se fait de l’action à produire. C’est la phase de représentation mentale de l’action.

Capacité à planifier : programmation et organisation

La planification qui englobe la programmation et l’organisation de l’action selon un plan ordonné, suppose de connaitre les gestes à effectuer pour arriver à un but voulu. Mais aussi, elle implique de choisir une stratégie d’action. Elle repose également sur les systèmes sensoriels, la connaissance du corps et de la place qu’il occupe dans l’espace (schéma corporel), ainsi que l’interaction entre le corps en mouvement et son environnement.

Capacité à exécuter : la motricité

L’exécution, c’est l’étape motrice du processus praxique. C’est à dire, la mise en oeuvre des mouvements, selon le plan élaboré.

Ces étapes ne s’effectuent pas correctement chez un enfant dyspraxique.

Quelles sont les causes ?

On ne connait pas encore les causes mais plusieurs auteurs rapportent un manque d’oxygène à la naissance. Elle ne touche pas une zone précise du cerveau mais plutôt le développement d’un ensemble de fonctions neurologiques.

Parents : un rôle à jouer

Il est primordiale de prendre conscience, en tant que parents, que l’enfant va progresser mais aura toujours des difficultés.

Moi même confronté à ce handicap, par le biais de mon enfant, je crois qu’il est important de faire connaitre le Trouble Développemental de la Coordination à l’entourage proche et tout ceux qui gravite autour de l’enfant comme l’école ou tout autre intervenants. Ceci, pour que l’enfant se sente compris et soutenu. C’est pour cette raison, avec l’appui du livre, que j’ai réalisé l’infographie ci-dessous, que vous pouvez télécharger et partager librement.

Téléchargez gratuitement cette infographie sur le TDC

Le livre présente ensuite les démarches à entreprendre et comment se faire aider. Vous y retrouverez les différentes interventions en réadaptation possibles. Un chapitre entier et également consacré à la Dyspraxie à l’adolescence.

Aussi , en fin d’ouvrage, une série de conseils et de suggestions d’activités sont proposés pour développer par exemple, les habiletés manuelles, graphiques ou encore les habiletés sensorielles.

Pour vous procurez le livre cliquez sur l’image :

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager et/ou à me laisser un message dans les commentaires. Merci !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
    3
    Partages
  •  
  •  
  • 3

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.