MON PAPA AU ZOO

De Coralie Sauso et Kris Di Giacomo

au édition Frimoüse

Album à partir de 6 ans

Pour ce jour très spéciale de fête des pères voici un album déniché à la bibliothèque ,tout à fait étonnant qui raconte l’histoire d’un enfant et son papa qui vont au zoo.

Le pitch: Un enfant, un père. Tous deux se rendent au zoo. Sauf que le père n’a pas tout à fait le comportement habituel d’un père et que l’enfant n’a pas tout à fait le comportement habituel d’un enfant. Alors voilà, le père trouve des ruses pour passer les files d’attentes, fait des caprices, fais des grimaces pour imiter les animaux, et au final il boude car il voulait une peluche à la boutique souvenir. Bref un papa complètement déjanté. Et le fils dans tout ça? Bein lui, il trouve des stratagèmes pour détourner l’attention du père pour éviter les caprices. S’efforce de suivre son père qui court dans tous les sens, le stop quand il veut tremper son doigt dans l’aquarium des piranhas, s’efforce de ne pas céder à la boutique souvenir, bref un petit garçon responsable, en somme, du papa.

intérieur de l’album “mon papa au zoo” de Coralie Saudo et Kris Di Giacomo
intérieur de l’album “mon papa au zoo” de Coralie Saudo et Kris Di Giacomo

Mon avis: Cet album m’a beaucoup plus car il a un côté décalé assez amusant. Au delà de ça, je le trouve intéressant car il place l’enfant dans la peau du responsable familiale et lui montre, lui fait ressentir directement le positionnement du parent. Il peut se mettre, le temps d’une histoire à la place de son papa et de son “éducation”. Ce livre peut aussi toucher des d’enfants qui ont un parent atypique ou handicapé et qui pourra parfois avoir un comportement “d’enfant” et où l’enfant se retrouve parfois un peu responsable, malgré lui, de son parent.

Un mot sur le style graphique: Comme vous l’avez vu sur les photos, les techniques utilisées sont le crayon de couleur noir, traits simples en ligne clair, couleur en aplat sans ombres. La gamme de couleurs est dans les tons craft, différents tons de bleu/vert, blanc et orangé. Il y a aussi des jeux de typos par moment.

Sinon, mon fils de cinq ans à bien rigolé en imaginant son papa qui parfois, il est vrai, peut-être un peu fou, comme tous les papa, non?

Et, vous quel genre de père êtes vous?

Si vous avez lu cet album, je serais heureuse de connaitre votre avis, alors n’hésitez pas à me laisser un commentaire. Aussi, si vous connaissez d’autre album de ce type où l’histoire est complètement décalée merci de me les partager ici dans les com. Merci!

Pour aller plus loin, ci-dessous vous pourrez consulter deux autres livres des mêmes auteurs:

 

  •  
    4
    Partages
  • 4
  •  
  •  
  •  

Tout ce qu’une maman ne dira jamais

de Noé Carlain et Ronan Badel

Album pour les 3 à 5 ans.

Pour marquer la fête des mères, j’ai choisi cet album plein d’humour qui saura faire rire vos enfants et ne manquera pas de mettre de la joie dans vos coeurs.

Le pitch: C’est un peu le fantasme d’un petit garçon qui imagine tout ce que sa maman pourrait lui dire, en fait! Un petit garçon un peu, BEAUCOUP malicieux avec pour complice un chat qui le suit au fil des pages.

Le chat est très expressif, et est un personnage à part entière.

Les illustrations sont dans un style graphique simple, cernés de noire et colorés en aplat ce qui rend leur lecture assez clair pour un enfant de 5 ans.

Il y a un jeu dans la typographie du texte, façon enfant qui illustre ses écrits. Il est complémentaire avec l’image et l’histoire. On est complètement dans la peau de ce petit garçon qui raconte.

Mon fils de 5 ans à beaucoup rit. Ceci dit, avant cet age, votre enfant aura peut-être besoin d’explications.

Sinon, pour encore plus d’humour et dans la même ligné:

Si vous aussi vous avez aimez cet album, ou pas, n’hésitez pas à me partager votre avis dans les commentaires!

Bien se préparer à la lecture à voix haute en 5 étapes

Lire oui, mais pas n’importe comment! Car oui, on peut lire, mais on peut aussi conter et raconter.

Lire c’est se mettre au service du texte et de l’image pour mieux servir l’auteur.

Conter c’est mettre en scène, théâtraliser l’histoire.

Et Raconter c’est broder à partir de l’histoire, parfois inventer en allant au-delà du texte.

ALORS COMMENT FAIRE POUR BIEN LIRE A VOIX HAUTE? 

1. Comprendre la construction de l’ouvrage. C’est-à-dire, repérer s’il y a des doubles pages, des volets, des popups etc…

2. Regarder l’expression des personnages et leur attitude corporelle dans le but d’en faire une lecture pertinente.

3. Adapter sa lecture en fonction de la complémentarité texte/image. Ce qui peut être dit dans l’image n’est pas forcément dit dans le texte et inversement.

4. Adopter autant que possible une lecture fluide.

5. Se positionner face aux enfants côté droit (dans le cas où c’est un groupe d’enfants) pour avoir une vue directe lorsque l’on tourne les pages et trouver ainsi le bon ton de lecture. Aussi pour avoir une tourne de page fluide.

En bref, il faut avoir parcouru le livre et l’avoir lu au moins une fois, avant de le lire à un enfant pour adopter le bon ton de lecture au fil de l’histoire et avoir une fluidité dans la diction.

Plus vous montrerez du plaisir à lire, à interpréter et même à théâtraliser, plus votre enfant prendra aussi du plaisir à vous écouter. Je pense que le fait de rendre une histoire captivante en y mettant le “ton” en brodant un peu et en allant au-delà du texte peu aussi montrer à l’enfant qu’avec un livre tout est possible. Que le livre peu aussi être matière à discussion et être une porte sur la créativité et une large ouverture sur l’esprit.

Et vous es-ce que vous contez, racontez ou lisez des histoires à vos enfants ou petits enfants? Partagez moi vos expériences de lecture dans les commentaires, ça sera très interessant pour moi de connaître les pratiques de chacun.

pour aller plus loin:

Ici, vous trouverez les 10 avantages de la lecture à voix haute.

 la lecture à haute voix de Georges Jean

La Lumière Allumée

Ce livre est tout simplement une petite merveille!

de Richard Marnier et Aude Maurel

Album de 6 à 8 ans

Le pitch: Une nuit, dans une ville austère, quelqu’un laisse la lumière allumée…

C’est l’histoire de quelqu’un qui ne fait pas comme tout le monde. Par sa créativité et la richesse de ce qu’il rapporte de ces voyages, il va faire sauter les barrières des conventions et les normes de son voisinages.

Une histoire sur la force de la créativité, où chacun peut laisser libre cours à son imagination…

intérieur du livre “La lumière allumée”

Graphiquement il est très sobre et très “carré” voire minimaliste, mais c’est l’histoire qui veut ça. Il y a très peu de texte. Les images occupent quasiment la totalité de l’espace. Ce sont finalement les illustrations qui racontent l’histoire.

Très simple dans son récit et très beau en même temps, ce livre est aussi un hymne à la différence. Il montre qu’il suffit d’un petit grain de folie pour faire changer les choses et fédérer tout un peuple simplement par la beauté de l’exemple.

intérieur du livre “La lumière allumée”

Et je finirais sur cette citation d’auteur inconnu:

n’oubliez pas d’être un peu fêlé pour laisser passer la lumière!

Si quelqu’un détient son nom, n’hésitez pas à me le laisser dans les commentaires. Merci.

Apprendre à calculer avec la méthode de Céline Alvarez

Décoder l’écriture des nombres et comprendre la fonction de l’addition à l’aide du matériel Montessori:

Comme vous l’avez constaté dans la vidéo, pour ces manipulations vous allez avoir besoin d’un jeu de symbole pour un enfant soit:

  • les milliers (de 1000 à 9000)
  • les centaines (de 100 à 900)
  • les dizaines (de 10 à 90)
  • les unités (de 1 à 9)

et autant de jeu qu’il y aura d’enfants.

Pour les quantités vous aurez besoin également d’un jeu de quantité pour un enfant soit:

  • 9 cubes de millier
  • 9 plaques de centaine
  • 9 barrettes de disaine
  • 9 perles

et autant de jeux qu’il y aura d’enfant.

Pour aller plus loinPour trouver du matériel similaire pour un coût intéressant et ainsi aider son enfant à assimiler ces notions de base en mathématique c’est là:

Un album Panini, la coupe du monde de la FIFA 2018, tout un monde d’apprentissage!

Lire, apprendre les nombres, découvrir des pays et bien plus encore avec un album Panini comme point de départ.

Appuyez ou développez l’amour de la lecture chez votre enfant en explorant un thème qui l’intéresse ou qui le passionne. Voilà une des clés qui peuvent débloquer les compétences de lecture d’un enfant. Connaissez-vous des enfants qui aiment la musique, qui aime les super-héros, les dinosaures ou même les sciences, la cuisine, les constructions, la liste est presque infinie.

Essayez de jumeler des livres de fiction et d’explorer différents genres (comme la poésie et les biographies) et les formats (comme les romans graphiques et les livres audio).  La lecture large de cette manière aide les enfants à acquérir des connaissances de base, du vocabulaire et des compétences de compréhension.

Partir d’une de leurs passions pour explorer le thème. Oui, mais par où commencer?

En ce qui concerne mes enfants, je suis partie de leur amour pour le foot et de leur forte envie de posséder un album où l’enfant colle les images des joueurs qui composent les différentes équipes des différents pays. En plus ça tombe bien, c’est bientôt la coupe du monde!

Les enfants adorent coller les étiquettes. Ils doivent tout d’abord repérer le nombre au dos de chaque image et la rechercher dans l’album pour connaitre son emplacement. L’enfant apprend donc à se familiariser avec l’écriture des grands nombres (ici jusqu’à 681 ) pour la coupe du monde 2018.

intérieur album Panini avec étiquette autocollante joueur argentin

Chaque joueur a son équipe qui correspond à son pays. Chaque équipe à donc son drapeau. L’enfant peut donc associer chaque drapeau à un pays. On peut pousser la recherche et aller découvrir sur une carte du monde où se situe chaque pays. On développe donc ici chez l’enfant, des compétences en géographie.

intérieur album Panini coupe du monde FIFA 2018

Faire faire des recherches internet à l’enfant sur la coupe du monde de foot pour connaitre qu’elle équipe va jouer en premier et contre qui par exemple. On peut entrainer l’enfant à aller chercher des infos sur le pays qui l’accueil, ici la Russie. Allez y petit à petit, sans obliger l’enfant. Il faut que ça reste un plaisir pour lui d’en découvrir d’avantage sur sa passion. Alors surtout ne le “gavez pas d’informations”. Par exemple, à chaque nouveaux paquets à coller, (peut-être chaque semaine) pratiquer une nouvelle recherche.

Rechercher des livres pour enfants de fiction et de non fiction en rapport avec le foot.

   09 Mai 2018 de:

A partir de 6 ans .

 16 Mai 2018 de Willy Richert à partir de 7 ans.

livre documentaire idéal pour découvrir ce sport pratiqué dans le monde entier. Des explications pour tout comprendre des règles, des tactiques et des différentes équipes. Des quiz, des jeux, des infos, des activités et des portraits de footballeurs célèbres pour devenir incollable sur son sport préféré ! Idéal pour les enfants à partir de 7 ans

Rechercher des activités pratiques en rapport avec le Foot:

Exemple, organisez un match avec ses copains. Bon ok il en faut beaucoup. Mais vous pouvez faire des  échanges de balle en famille.

Ce site propose par exemple des bricolages, des jeux à imprimer etc…: www.teteamodeler.com 

Fabriquer une guirlande avec les drapeaux de tous les pays: ici

C’est aussi l’occasion de leur faire découvrir les métiers qui tournent autour de ce sport et pourquoi pas susciter des vocations: les 10 métiers du foot

Trouvez des sites web pour enfant autour du sujet.

etc…la limite n’est que votre imagination…

Les 7 meilleurs façons de faire la lecture à votre bébé.

Parce qu’il n’est jamais trop tôt pour lire à votre bébé!!

 

Dans un précédent article,  je vous ai parlé de l’engagement des orthophonistes pour sensibiliser les parents au développement du langage de leurs enfants en distribuant des livres dans les maternités. Et pourquoi  lire avec son bébé favorise l’amour des livres et de la lecture dès le début. Pour le lire ou le relire c’est .

Alors quelles sont les meilleurs façons de lire avec votre bébé?

1-Tenir son bébé dans ses bras pendant la lecture. Lorsqu’il est blotti tout contre vous et que vous regardez un livre ensemble, votre enfant se sent en sécurité et apprécie d’entendre votre voix lui raconter une histoire ou simplement lui parler des images du livre. le cerveau de votre enfant va libérer de l’ocytocine, l’hormone du bonheur et de l’attachement. Egalement connu pour renforcer la confiance, votre bébé va en obtenir les bénéfices et en même temps son amour de la lecture va en être appuyé. Ces expériences positives de lecture avec votre bébé vont constituer les fondations de son amour pour la lecture.

2-Choisir des livres adaptés aux bébés. Ceci peut sembler évident, cependant, par expérience, je sais que l’on peut vite être attirer par de très belles histoires avec de magnifiques illustrations mais pas du tout adaptées aux petites mains et à la vue pas encore très bien développer des touts petits. Un conseil, gardez le pour quand ils seront plus grands!  Alors un livre adapté au bébé c’est quoi?  C’est tout d’abord un livre avec des illustrations simples et des couleurs contrastées, uniformes et/ou voir brillantes. Un nouveau-né détecte un objet très contrasté, à environ 30 cm de son visage. Il commence à fixer le regard de sa maman au 3ème jour. A 9 mois, il voit déjà beaucoup plus loin, et identifie des détails ; sa perception des couleurs franches est en place. A 18 mois, ses fonctions visuelles sont proches de celles d’un adulte, mais sa vision des contrastes n’est pas encore parfaite. Choisissez des livres cartonnés (pages épaisses cartonnées) facile à manipuler ou des livres en tissus ou en plastiques souples pour le bain, des livres à machouiller (avec quelque chose pour faire les dents)…

3-Mettez les livres qui lui sont destinés à sa portée, faciles à atteindre, tenir et regarder comme des jouets.

4-Interagissez le plus possible avec votre bébé. Si c’est un livre sans histoire, parlez-lui des images, du livre, des matières. Décrivez ce que vous voyez au fil des pages. Poser des questions. L’idée est d’entrée en communication avec votre enfant. Il va essayer de “parler” avec vous, de babiller, de vous imiter en faisant des gazouillis. Encouragez-le, ce sont ses premiers pas vers la parole. Aussi, en écoutant, votre enfant apprend les mots, les idées et le fonctionnement du langage.

5-Soyez attentifs à la façon dont votre bébé réagit au livre que vous lisez. Arrêtez-vous si votre bébé n’apprécie pas l’histoire et essayez un autre livre ou une autre fois.

6-Développez une routine quotidienne autour de la lecture. Définissez un moment dans la journée ou dans la soirée où vous ferez la lecture à votre bébé. Les routines apaisent et rassurent. En grandissant, elles lui donnent la possibilité de savoir ce qu’il va arriver et lui apprennent à se situer dans le temps.

7-Lisez encore et encore les livres préférés de votre bébé. N’hésitez pas à essayer les livres avec des comptines, livres sonores où même les livres marionnettes etc…L’amusement répété avec des livres renforcera le développement de son langage et les sentiments positifs au sujet de la lecture.

Ma sélection:

Printemps

 Entrez dans l’univers du génial David A. Carter qui nous emmène à la découverte du printemps. Un livre pop up (animé) destiné aux enfants de 3 à 6 ans.

Page après page l’enfant découvre avec de superbes animations, les fleurs, les insectes…La nature qui se réveille tout simplement.

Il y a très peu de texte, un peu à la façon d’un imagier, on découvre le nom des oiseaux, celui des fleurs, des arbres ect…

Les pages sont cartonnées et donc manipulables par un tout petit. Toutefois un livre pop up reste fragile donc je vous conseille de rester avec l’enfant lorsqu’il tournera les pages.

Mon avis: La poésie de l’auteur transparaît dans ses illustrations simples et accessibles aux plus jeunes. Ce livre saura les émerveiller, autant que les surprendre.

Objectif Langage, avec les livres comme support!

Où pourquoi lire des histoires à son enfant dès sa naissance contribue à l’acquisition de son langage et lui facilite plus tard l’acquisition de la lecture et l’écriture.

On sait qu’un grand pourcentage des causes d’illettrisme réside dans les séquelles des troubles du langage oral et écrit. C’est en faisant suite à ce constat, qu’en 2006 et plus précisément en Alsace, qu’a débuté une vaste opération de prévention orthophonique  appelée l’opération «un bébé, un livre».

Quel en était L’objectif ?

Sensibiliser les jeunes parents au développement du langage de leur enfant, à la lutte contre l’illettrisme et aux bienfaits de la lecture d’histoires dès le plus jeune âge.

Par quels moyens?

Dans les maternités, un “livre doudou” est offert au bébé et la plaquette «objectif langage» aux parents.

Cette plaquette vise à expliquer plus précisément les étapes du développement du langage de votre enfant. Vous pouvez la lire et la télécharger ici.

Un livret est également disponible, Il reprend les étapes essentielles de l’apprentissage du langage chez l’enfant avec en plus, une page à insérer dans le carnet de santé donnant des indications relatives à l’âge de l’enfant. C’est.

Mes enfants nés en 2010 et 2012 à Montpellier, dans l’Hérault, nous avons eu la chance de bénéficier de cette opération.

En 2010, on a reçu ce livre très singulier d’Anne crausaz

Une très belle histoire avec un style illustratif très épuré qui n’est toutefois pas à mettre entre des petites mains de bébé car les pages ne sont pas cartonnées.

Et pour 2012, le livre reçu était bien cartonné mais n’a pas survécu aux années. J’ai tout simplement oublié l’auteur et l’illustrateur. Honte à moi…

Déjà convaincu des bienfaits de la lecture pour les enfants, ceci n’a fait qu’appuyer mes convictions. C’est ainsi que depuis leur naissance et quasiment chaque jour de l’année je leur lis une histoire. Le retour de leurs enseignants est édifiant. Depuis leur entrée en maternelle les instituteurs me parlent de leur aisance à l’oral et de leur riche vocabulaire.

Depuis plus de 30 ans, les orthophonistes démontrent qu’acquérir et maîtriser le langage écrit (lecture, écriture) passe par un bon niveau de langage oral et une aisance à s’exprimer ; « le bien lire » passe par « le bien parler ».

Aussi ils insistent sur la nécessité d’accompagner TRES précocement le langage des tout petits et d’utiliser le livre comme support à partager.

Au-delà du développement du langage et du vocabulaire, VOICI 7 AUTRES RAISONS POUR LESQUELLES VOUS DEVEZ FAIRE LA LECTURE A VOTRE ENFANT DES SA NAISSANCE:

1-Le développement de ses sens par l’interaction avec votre bébé. 

Pendant une histoire, l’enfant est attentif aux expressions de votre visage, aux intonations de votre voix et à la sonorité des mots et des lettres. Certains livres proposent même des sons. A travers les images et les couleurs, sa vue est stimulée. Son touché peut être sollicité avec les livres texturés. Son odorat peut être aussi mis en éveil avec des livres olfactifs. Petit à petit il devient actif dans la lecture avec tous ses sens. Dès le plus jeune âge il se familiarise aussi avec les mots et leur écriture.

2-La lecture contribue à l’apaisement

Ce n’est plus un secret, la lecture contribue largement à l’apaisement et au calme de votre enfant. A travers le livre, vous lui offrez un moment privilégié de partage entre lui et vous. De cette façon vous renforcez son sentiment d’importance. Et les liens d’attachements et d’amour que vous entretenez avec lui en sont grandi.

3-Les histoires exerces sur votre enfant ses capacités d’écoute et d’attention

Au fil des histoiresIl exerce ses capacités d’écoute et d’attention. On sait que ce sont des qualités primordiales dans chaque apprentissage. On peut mobiliser sa concentration également avec des livres “jeu”, des livres interactifs du type “cherche et trouve” qui font participer l’enfant.

4-Aide à la maturation de son cerveau

La lecture aide l’enfant à se construire mentalement et à questionner les liens entre réalité et fiction. Il peut s’identifier au personnage et découvre le plaisir des histoires. Il développera également son imaginaire et sa créativité.

5-Un soutien pour traverser des moments difficiles

Le livre peut être plus qu’un support, un soutien à l’enfant pour traverser des moments difficiles, comme par exemple la peur du noir. Il peut répondre à des questionnements, exemple: que se passe-t-il après la mort? Les contes thérapeutiques (Eyrolles) propose des contes illustrés à destination des plus jeunes (dès 3 ans)

 pour parler de la mort

6-Permet à l’enfant de s’approprier le langage de la narration

Plus tard, la lecture permet à l’enfant de s’approprier le langage de la narration qui est bien différent du dialogue qu’il peut avoir avec son entourage. il est préparé à utiliser un langage plus soutenu et syntaxiquement plus structuré. C’est un langage qui lui sera nécessaire aux apprentissages scolaires plus abstraits.

7-Un support philosophique

Les histoires peuvent-être un support philosophique (même pour les plus jeunes), pour développer la pensée critique de l’enfant. Discuter de certains aspect de l’histoire peut apporter une réflexion enrichissante.

À l’entrée à l’école maternelle, on peut ainsi observer d’importantes différences entre les enfants : entre ceux qui n’auront eu aucune ou peu d’expériences langagières avec le livre et ceux qui en auront eu beaucoup, entre ceux qui n’auront pas ou peu compris que le livre n’est pas un objet comme les autres, qu’il est doué de pouvoirs d’évocation, et ceux qui sauront quel plaisir il peut procurer, qui y puiseront des ressources langagières pour parler leur expérience, et qui arriveront à l’école avec ce net avantage de savoir de quoi il retourne. Ces différences se manifestent alors dans la capacité de certains à anticiper le sens des textes qu’on leur lit, et dans leur capacité à en faire un récit personnel. ⇒source

Le jeu comme moteur, enfant et pour la vie entière!

A propos du jeu « C’est même un besoin fondamental pour la santé mentale et la créativité. Si on ne joue pas, l’esprit se mécanise, les émotions s’assèchent. Or, le jeu est une véritable source d’énergie, pleine, par essence, d’émotions positives »  Hubert Jaoui , expert en créativité appliquée et gestion de l’innovation en entreprise.

ALORS POURQUOI LE JEU EST INDISPENSABLE AU DEVELOPPEMENT DE L’ENFANT ET MEME DE L’ETRE HUMAIN EN GENERALE?

Dans cette vidéo, Stuart Brown développe le fait que le jeu pourrait bien jouer un rôle majeur dans notre survie et le développement de notre cerveau. Et que c’est même un besoin vital au même titre que manger et dormir.

Le jeu permet d’atteindre l’expérience optimale aussi appelé flow comme le décrit Mihaly Csikszentmihalyi, un des pionnier de la psychologie positive. Celle qui permet de trouver une intense satisfaction dans le processus, la démarche vers un objectif et non l’atteinte de cette objectif lui-même.

“Si le but devient plus important que l’acte de jouer, ce n’est probablement pas du jeu”.

Et pour les enfants? L’importance du jeu libre dans l’éducation au sens large du terme c’est-à-dire également dans les apprentissages a été démontré.

Peter gray, psychologue américain, a consacré tout un livre aux bénéfices du jeu libre. En se basant sur des faits anthropologiques, psychologiques et historiques, Gray avance que le jeu en toute liberté est le meilleur moyen pour apprendre à gérer sa vie, à résoudre ses problèmes, à vivre en communauté et à devenir émotionnellement équilibré.

→source.

Pour aller plus loin: article sur le site d’information de l’Université de Montréal.