Parents efficaces, l’environnement …

L’importance de l’environnement dans le changement de comportement de l’enfant.

Pour réduire un comportement agité ou agressif créer un environnement intéressant et stimulant pour son intellect contribuera à le canaliser: avec des jeux, des livres, des poupées, des briques de constructions, des outils. Bref, un endroit aménagé de façon à ce que l’enfant puisse jouer, inventer, bricoler sans risque pour lui et où il peut faire à peu près tout ce qu’il veut sans que ça gène personne.

Rendre l’environnement moins stimulant. Eviter de jouer à la bagarre avant le coucher par exemple, si on veut que l’enfant se prépare au repos. Lire une histoire (au delà de tout les avantages que cela apporte pour le développement de l’enfant, mais j’en reparlerais dans un autre post) avec une lumière tamisé est un excellent moyen d’apaiser un enfant et de le préparer au sommeil.

Simplifier l’environnement de l’enfant, pas seulement sa chambre mais aussi les autres espaces de la maison pour faciliter son autonomie et pour qu’il soit sans danger. Pour les plus petits ranger les ustensiles tranchants, produits ménager et médicaments dans des endroits hors de portées et de la vue. Qu’il soit fonctionnel pour vous et votre enfant. Exemple, mettre à sa disposition un marche pied, lui procurer des vêtements facile à mettre seul, mettre un porte manteau à sa portée pour qu’il puisse accrocher sa veste en rentrant de l’école etc…

Préparer l’enfant à des changements dans son environnement. L’enfant s’adaptera facilement si vous discutez à l’avance avec lui d’un changement qui doit intervenir dans son quotidien (un changement de nourrice par exemple). Ne pas hésiter à lui dire la vérité si l’enfant devra supporter quelques désagréments comme par exemple un peu de douleur chez le dentiste.

Et avec des ados? C’est un peu pareil, pour éviter des conflits il vaut mieux prévoir, planifier. Quelques exemples en vrac: assurez vous qu’il est un espace adéquat pour ranger ses affaires personnels et sauvegarder autant que possible sa vie privée. Le faire participer aux discussions qui prépare les activités familiales. Lui permettre de faire sa propre lessive en lui expliquant le fonctionnement de la machine et les produits adaptées etc…

En clair, lorsque l’on vit avec un ou plusieurs enfants c’est un peu comme si on devait vivre du jour au lendemain avec un parent en fauteuil roulant par exemple. On trouverait normal d’adapter l’environnement ( notre maison, les extérieurs…) à son handicap, pour son bien être, son autonomie… Pour un enfant, c’est la même chose.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.