Pourquoi le dessin facilite l’apprentissage de l’écriture ?

Publié par nathalie le

comment le dessin facilite l'apprentissage de l'écriture

Dès sa première année de maternelle, un enfant se prépare déjà à écrire. Pas directement en traçant des lettres ou même des mots, non. En dessinant ! Et oui. Si votre enfant a 4 ou 5 ans, vous avez sans doute, tout comme moi, été impressionné par la somme de production graphique effectué en cours d’année. Et c’est pas pour rien ! L’enseignant(e) l’a tout simplement préparé à entrer dans la graphie des lettres, en le faisant crayonner, peindre et colorier. Mais pourquoi le dessin facilite autant l’apprentissage de l’écriture ? Quelles compétences et aptitudes pour l’écriture, va développer votre bambin avec une pratique régulière de gribouillage, coloriage et autres tracés sorties de son imagination ou guidé par un enseignement ? Et pourquoi faut-il l’encourager et l’accompagner ?

Le dessin favorise le développement psychomoteur de l’enfant

Il faut savoir que l’acte d’écrire passe par tout le corps et pas seulement la main. C’est pour cette raison que le développement psychomoteur général de l’enfant est important dans l’apprentissage de l’écriture. Et le dessin peut participer à ce développement.

Pour quoi exactement ?

Pour maintenir une bonne posture

L’enfant doit maintenir une certaine posture, notamment assise, lorsqu’il est à l’école. Dessiner va l’entraîner à rester assis tout en maintenant des appuis de qualités au niveau des pieds, des jambes, des avant-bras et de la tête. L’enseignant(e) doit y veiller en s’assurant qu’il soit bien installer et se tienne le dos droit et les pieds à plats. À l’école, les chaises sont adaptées aux tout-petits, par contre à la maison, assurez-vous d’avoir une petite chaise avec une table adaptée. Sinon, optez pour une chaise avec un barreau ou un support pour maintenir les pieds bien à plat. Comme celles ci-dessous par exemple :

évolutive

ou simple

Pour apprendre et entraîner la tenue du crayon

apprendre à tenir un rayon

Colorier ou tracer nécessite de bien tenir son crayon. Qu’es-ce que ça veut dire ? L’enfant va apprendre ainsi à prendre appui sur sa main et son avant bras pour effectuer le geste. Il va également s’entraîner à exercer une prise suffisamment forte pour permettre un contrôle du tracé de plus en plus précis. Aussi, la prise de l’outil, muscle la main et les doigts, nécessaire dans l’act d’écrire.

Pour permettre d’acquérir sa latéralité

La latéralité est le choix de la main dominante, si l’on peut vraiment parler de choix…Facteur très important pour la suite de l’apprentissage de l’enfant et qui aura des répercutions sur la qualité et la vitesse de son écriture. À savoir qu’un enfant mal latéralisé aura des difficultés dans l’apprentissage de l’écriture. Donc, la multiplication des activités motrices dites fines dont le dessin fait parti, est très importantes pour que l’enfant trouve sa main dominante et la fasse coïncider avec celle qui tient le crayon, feutre, stylo et autre outils scripteurs. Ainsi, l’adulte pourra le guider, par une observation attentive de ses gestes et de sa prise de l’outil.

Développe l’attention

L’attention joue un rôle primordial dans les apprentissages et encore plus dans celui de l’écriture. L’enfant à besoin d’avoir acquis un développement cognitif suffisant pour maintenir son attention de façon soutenue et orienté pendant cet exercice. Le dessin entraîne à cela.

Jesse Prinz, professeur de philosophie à l’École doctorale de l’université de New York, étudie le gribouillage dans le domaine de la recherche sur l’art. Il explique dans un article du HuffPost : “Le gribouillage empêche notre esprit de divaguer tout en empêchant de trop réfléchir à ce que l’on entend. […] Pour lui, cette habitude est contribue à l’acquisition d’informations transmises oralement car elle permet d’être dans un état “d’écoute absolue”.

“On atteint le point idéal, entre le trop peu et le trop-plein d’attention”.

La méditation par le dessin

Pour développer l’attention, la méditation ( dont les bien-faits sont validés par la science) est une autre manière d’atteindre cet objectif. Et le dessin, peinture ou le coloriage sont des moyens de pratiquer la méditation. Je prends pour exemple les cahiers de coloriages pour adultes qui font fureur depuis quelque temps.

Aussi et en complément, je vous invite à aller voir le livre best seller d’ Eline Snel : “Calme et attentif comme une grenouille“, qui propose une méthode simple et efficace, de méditation pour les enfants avec leurs parents. Le livre propose un code vous permettant de télécharger les exercices destinés aux enfants, avec en plus un CD MP3, si vous ne voulez pas télécharger.

Crée un environnement propice à l’attention

Le dessin permet de créer un environnement relaxant avec une sensation de bien-être procuré par la satisfaction artistique.

Par ailleurs, si votre enfant est agité et que vous avez du mal à créer un environnement qui peut l’apaiser. Vous trouverez ici, un guide pratique pour vous aider. En effet, un enfant qui n’arrive pas à revenir au calme rentrera difficilement dans l’apprentissage de l’écriture.

Augmenter la confiance et l’estime de soi

Pour apprendre à écrire, un enfant à besoin d’avoir les deux. Hors, estime de soi et confiance ne sont pas tout à fait pareille. Il est important qu’un enfant est confiance en lui, c’est à dire qu’il croit en ses capacités de réussir pour qu’il est une bonne estime de lui-même. À savoir, qu’il ai conscience de sa valeur personnelle. C’est pas simple, je vous l’accorde. Pourtant, apprendre à écrire n’est pas une tache facile et il va falloir que votre bambin est sacrément confiance en lui pour qu’il persévère et réussisse. C’est là que le dessin entre en jeu ! C’est au travers, entre-autre, de la satisfaction artistique, qu’il peut acquérir cette compétence. Explication : un enfant qui voit qu’il a pu dessiner un personnage ou un animal tout seul sera fière de lui et va pourvoir progresser dans cette voie.

dessiner pour préparer à l'écriture

Ceci est possible grâce à des méthodes d’apprentissages pas à pas, entièrement guidé. Qui vont vous demander très peu d’effort à mettre en place et qui apporteront à votre enfant l’effet escompté. Mais où trouver cela ? Les ateliers “Ensemble, dessinons la Forêt” répondent exactement à ceci et vont en plus vous permettre, de passer des moments de complicité avec votre enfant. Si cela vous intéresse, vous pouvez aller lire mon article “Avis” au sujet de ces ateliers.Vous avez aussi des carnets de dessin pas à pas, avec une partie coloriage, pointillé à suivre pour les plus petits et mise en couleur.

Un outil de communication non-verbal

La production artistique permet d’exprimer les émotions. Très efficace pour les enfants qui ont des difficultés à les mettre en mots. Le dessin possède aussi cet incroyable pourvoir de communication. A l’école, vous entendrez souvent les enseignants parler de “graphisme”. Ce terme englobe le dessin et l’écriture pour élaborer une communication. Et quand on permet à un enfant d’exprimer ses émotions, il est ensuite disponible pour les apprentissages et notamment pour l’écriture.

J’espère que cet article vous aura plu et vous aura apporté des pistes pour aider votre enfant dans le passage à l’écriture.

Et vous, que pensez vous de l’enseignement artistique à l’école en générale et de l’apprentissage du dessin et peinture à la maison ? Croyez-vous en l’extraordinaire pouvoir de l’art sur le développement de vos enfants ? Pratiquez-vous des activités artistiques avec vos enfants ?

Partagez votre avis dans les commentaires !

Ressources :

Les ateliers “Ensemble, dessinons la Forêt“.

Carnets de dessin pas à pas :

Livre : Ecrire c’est dessiner de Gaby Bazin 

Si votre enfant fait régulièrement des crises, ici vous trouverez un guide pratique pour aider votre enfant à retrouver son calme.

le livre Calme et attentif comme une grenouille :

Peindre avec les doigts de Pia Pedevilla :

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  • 1

1 commentaire

Comment redonner le goût d'apprendre à son enfant ? - Parents MODELES · 28/09/2019 à 6 h 41 min

[…] en ses capacités intrinsèques à trouver par lui-même une réponse. Par ce biais, on renforce, sa confiance et son estime de lui-même. Ne pas en dire trop. Laisser venir le mystère qui appelle la promesse d’une […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.